Nous sommes en 2052 et notre monde n’est plus le même. Vivre n’est plus un droit mais un privilège.

Il n’y a que peu de place, et s’il n’y a plus de soins palliatifs, la société n’accepte plus les personnes hors normes non plus. Elle fait un tri, et pour cela, elle s’aide du système médical et rentre dans la tête des patients sous anesthésie générale afin de leur faire passer un test, une sorte de psychothérapie accélérée, afin de décider s’ils méritent d’être réveillés. C’est donc l’histoire d’un homme qui va tout faire pour sauver sa vie. Nous sommes dans la tête d’Élio. Alcoolique, divorcé, dépressif, il va revivre son passé à l’endroit, à l’envers et en diagonale afin de changer ce qu’il peut changer : lui-même. Il essaiera d’arranger ce qu’il pourra arranger, de refaire ce qui n’est plus à faire et de soulager les gens qu’il aime et qui l’aiment malgré tout. C’est donc l’histoire d’un homme qui lutte pour sa survie, mais c’est aussi une histoire de famille. C’est une histoire d’amitié, d’amour, d’espoir et de regrets.

Soutenez-nous sur ULULE !

 

 

Derrière la compagnie Pilocatabase et la pièce À l’Imparfait du Conditionnel, il y a une équipe de jeunes professionnels enthousiastes, très motivés et qui souhaitent offrir au public un spectacle de qualité. Pour cela, il faut de l’énergie et énormément d’investissement personnel, mais également un minimum d’apport financier pour que le résultat final soit à la hauteur de nos espérances. C’est la raison pour laquelle nous avons lancé une collecte sur Ulule, permettant aux personnes qui souhaitent nous encourager de nous apporter une aide concrète.

Si vous aussi, vous voulez soutenir la jeune création contemporaine et découvrir l’envers du décor de ce projet, rendez-vous sur notre page Ulule !

 

Hélène Schweitzer – Auteur et metteur en scène

heleneAuteur et metteur en scène

Jeune auteur/comédienne de 28 ans, je me prends de passion pour la scène et le jeu dès l’âge de 9 ans. Après neuf années de formation basées sur l’improvisation, je décide d’intégrer ma première école professionnelle, « Au QG », dirigée par Yves Pignot.
Dès la fin de cette formation de trois ans, je décide de monter la pièce Fera-t-il beau demain, co-écrite avec Claire Payen Schweitzer, qui sera mise en scène par Hélène Lebarbier et jouée une trentaine de dates sur Paris.
Dès lors, je passe trois années à multiplier les expériences de comédienne au contact de diverses compagnies dans des rôles très variés. Cependant, l’envie d’écrire ne me quitte pas, et le désir de monter mes propres projets refait très vite surface.
Je ressens alors le besoin de compléter et d’améliorer ma formation afin d’aller plus loin. C’est ainsi que j’intègre la formation du Studio d’Asnières, sous la direction de Jean-Louis Martin-Barbaz et Hervé Van der Meulen, directement en dernière année.
C’est enrichie de toutes ces expériences théâtrales, bonnes et mauvaises, que je me lance dans l’écriture de A l’imparfait du conditionnel, avec la ferme intention de la mettre en scène. J’ai été rejointe, depuis, par une fantastique équipe qui me permet aujourd’hui de me lancer dans cette première mise en scène avec excitation et impatience.

Aurelie Goulois – Assistante – metteur en scène

aurelieAssistante – metteur en scène

Ayant commencé l’approche du théâtre lors de ses études universitaires en Arts du Spectacle à Arras, Aurélie se prend au jeu de la comédie. Après un échange enrichissant au Québec, elle découvre une autre culture théâtrale, d’autres univers qui la passionnent et la touchent.
Revenue de son périple, elle se forme au Cours Florent, à Paris et en ressort brevetée en 2010. Véritable «touche-à-tout», Aurélie se passionne aussi pour la mise en scène, la scénographie, le scénario. Concernant son parcours de comédienne: on a pu la voir dans Vénus et Eros au purgatoire, création de Philippe Ulysse au Théâtre National de Chaillot.
Côté cinéma, elle a tourné au côté de Sara Giraudeau et Judith Chemla dans un court-métrage de comédie intitulé « Dirty Pink » réalisé par Elise Benroubi et Rémi Bertrand. Elle participe également au Nikon Festival de courts-métrages pour lequel elle a co-écrit avec Hélène Schweitzer “Je suis fan de tout ça” réalisé par cette dernière et Hadrien Genest. Court-métrage dans lequel elle apparaît également comme actrice. La voici, aujourd’hui, embarquée dans la belle aventure de A l’imparfait du conditionnel.

Charles Meunier – Elio

charlesRôle d’Elio

Après une première formation dans la Master Class de Karin Catala au Enfants de la Comédie, il passe un an aux Ateliers du Sudden puis une autre année au Cours Florent avant de suivre les cours de l’École Internationale de Théâtre de Jacques Lecoq à Paris en 2009.
Il a notamment joué Macbett de Ionesco mis en scène par Duncan Evenou au festival d’Aurillac 2008, en 2010 dans Scènes de la vie conjugale de Bergman mis en scène par Karin Catala au SEL pour Amnesty International et dans Le Mariage Forcé de Molière mis en scène par Karin Catala, créé dans le cadre du Festival Jeu de Scène au SEL puis repris au Festival off d’Avignon 2010, Tes yeux se voilent de et par Laurent Cazanave en 2011 et 2012 ainsi que Rentrez chez vous et racontez ! de Claudia Monge dans le cadre de l’association Voix/es Alternatives.
Installé à Londres depuis fin 2012, il revient régulièrement à Paris pour y travailler dans de nouveaux projets (comme A l’imparfait du conditionnel) en cours de création tout en jouant pour Secret Cinema à Londres.

 

Bénédicte Choisnet – Inès

benedicte

Rôle d’Inès

Bénédicte commence sa formation dans le Choeur d’Enfants de l’Opéra National de Paris en 1996 en tant que choriste puis soliste à l’Opéra Garnier, Bastille, Comique ainsi que sur des scènes internationales avant de s’orienter vers le théâtre. Elle suit divers cours à l’école du théâtre de Chaillot, à l’école du Studio d’Asnières avant de rentrer au Conservatoire National de Paris en 2009.
Elle tournera pendant ce temps dans plusieurs séries et téléfilms et courts et moyens métrages avec Claire Devers, Medhi Charef, Laurent Lévy, Joyce Bunuel, Julien Oliveri, Nicolas Herdt, Stephane Clavier, Marc Angelo… Elle enregistre régulièrement des fictions radiophoniques pour France Culture et France Inter.
Elle joue au théâtre des Quartiers d’Ivry dans une mise en scène d’Adel Hakim dans les pièces Ore et Ouz de Gabriel Calderon en 2013, Les Bonnes mise en scène de Sophie Pincemaille, Sainte Thérèse mise en scène de Michel Pascal… Elle jouera cet été dans le festival des nuits de Joux.

 

Arnauld Le Ridant – Paul

arnaud

Rôle de Paul

Né en 1985 à Nantes, Arnauld Le Ridant a découvert le théâtre au cours de sa scolarité et s’est passionné pour l’art dramatique à la fin du Lycée. Après le BAC, il s’est tourné tout d’abord vers des études de réalisation audiovisuelle, intégrant pour 3 ans l’école Cinécréatis à Nantes entre 2003 et 2006. Puis, voulant revenir vers sa passion première, il passe le concours du Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Nantes, intègre la première année en 2006, et termine le cursus en 2008. En septembre de la même année, il entre en deuxième année au Cours Florent à Paris d’où il sortira en 2010.
Ayant toujours participé à divers projets amateurs en parallèle (pièces, cabarets), il commence à vivre de son métier à la sortie de l’école, intégrant la Compagnie De Cour à Jardin à Nantes, et le Manoir de Paris, maison hantée parisienne, en 2012.
Il s’est récemment tourné également vers le doublage et la voix-off.

 

Nicolas Lovatin
06 80 77 88 65
nicolaslovatin@yahoo.fr
Production PILOCATABASE
49 rue des Vinaigriers
75010 Paris
Email: pilocatabase@pilocatabase.fr

Les représentations auront lieu au Studio-Théâtre d’Asnières, dans le cadre du Festival Mises en Demeure les 4, 5, 6 et 7 décembre 2014.
Venez nombreux !

lights___by_dubsteps-d5iftdk

Durée du spectacle : 2h
Equipe : 6 comédiens
Dimensions de l’espace scénique :
Ouverture de mur à mur : 6m minimum / Profondeur : 5m min. / Hauteur : 3m min.
Décor : Une table et une porte fenêtre.
Plus quelques éléments (chaises ; tables ; pupitre)
Lumière : Jeu d’ampoules nues à suspendre
Montage : 1 service de 4 heures